Bilan | Symposium Cohabiter. Imaginer les médiations culturelles au 21e siècle

Par Nevena Popova, stagiaire d’été de premier cycle à l’INRS

Le 1, 2 et 3 juin 2022, l’Observatoire des médiations culturelles (OMEC) a tenu son symposium international de recherche, d’action et de création intitulé Cohabiter. Imaginer les médiations culturelles au 21e siècle, où plus de 150 participant.es ont été réuni·es ! 

Le symposium s’est notamment intéressé au rôle des médiations culturelles dans la production d’espaces, de pratiques et d’imaginaires de la cohabitation. L’évènement s’est déroulé en format hybride et grâce aux services de l’agence SIT (Scènes Interactives Technologiques), il a été enregistré et rendu accessible publiquement et gratuitement sur les réseaux de l’OMEC. Des interprétations en LSQ et en ASL ont également été disponibles lors de la deuxième journée du symposium.

Lors de la première journée (Journée du réseau étudiant de l’OMEC), les étudiant.es ont pu présenter leurs travaux de recherche sous forme d’affiches scientifiques. La journée a compris un atelier de lecture critique sur le thème la cohabitation, une activité de création de balados et d’entrevues, et une séance de mentorat avec des intervenant.es et membres chercheur.es de l’OMEC. La journée s’est terminée avec une visite guidée d’une exposition (Confluences. River rights / Rites de rivière) à la galerie d’art contemporain SBC. 

La deuxième journée (Journée de conférences) a débuté avec une ouverture artistique organisée avec la Chaire de recherche du Canada sur la citoyenneté culturelle des personnes sourdes et les pratiques d’équité culturelle. L’ouverture mettait en scène Dominique Ireland, une poète sourde d’origine Oneida, ainsi que la dramaturge Véronique Basile Hébert et sa fille Jasmyne Basile Hébert, deux femmes atikamekw de la communauté de Wemotaci. Tout au long de la journée, différentes tables rondes et conférences avec des artistes et chercheur·es d’ici et d’ailleurs ont eu lieu. Une performance artistique a également été présentée. En fin d’après-midi, les étudiant·es ont pu présenter leurs affiches scientifiques et projets de médiation culturelle, le tout lors d’une période de réseautage. La journée s’est terminée avec le lancement de la Charte des médiatrices culturelles et médiateurs culturels du Québec par le Regroupement des médiateur.rices culturel.les du Québec (rMcQ). 

Visionnez les vidéos des interventions de la deuxième journée (2 juin 2022) :

Introduction et ouverture artistique Réclamer nos ancêtres . Introduction, avec Martin Hurtubise, agent culturel, Maison de la Culture Claude Léveillée ; Nathalie Casemajor et Michel Vallée, codirecteur-trice-s de l’OMEC. Ouverture artistique « Réclamer nos ancêtres », performance de Véronique Basile Hébert, dramaturge, et Jasmyne Basile Hébert, comédienne ; Dominique Ireland, poète. Animation : Isabelle St-Amand, professeure adjointe et Queen’s national scholar en littérature autochtone francophone, Université Queen’s.

Conférence « Impacts, adaptation, résilience » : pratique et pensée des arts de la scène à l’heure du sixième rapport du GIEC. Avec Julie Sermon, professeure en histoire et esthétique du théâtre contemporain, Université Lumière-Lyon-II, Laboratoire Passages Arts & Littératures (XX-XXI).

Table ronde Imaginaires culturels des fleuves et projets de participation citoyenne. Avec Maud Le Floc’h, directrice, POLAU-Pôle arts & urbanisme, « La démarche du Parlement de Loire » ; Helga Massetani, directrice, Bitamine Faktoria, « Atlas émotionnel de la Bidassoa » ; Geneviève Dupéré, chercheure-conceptrice, « Du fleuve à la scène ». Animation : Eva Quintas, directrice générale, ARTENSO.

Conférence L’art et la culture dans la transformation des quartiers populaires du Chili et d’Amérique latine. Avec Luis Campos-Medina, professeur agrégé, Institut du logement, Université du Chili.

Table ronde Pratiques artistiques et communautés urbaines. Avec Abraham Cruzvillegas, artiste, « Recent Art Activating Projects » ; Shauna Janssen, professeure associée, Université Concordia, « Urban scenographics: Towards partial perspectives, situated practices, and unsettling existing perceptions of place » ; karen elaine spencer, artiste, «être avec». Animation : Laurent P.-Vernet, directeur, Centre d’exposition de l’Université de Montréal.

Ce projet a été filmé, réalisé et produit par SIT Scènes Interactives Technologiques.

www.studiosit.ca

La troisième journée (Journée d’ateliers de discussion) s’est déroulée à la Cité-des-Hospitalières, un lieu patrimonial qui a été acquis en juin 2017 par la Ville de Montréal.  

Ce qui caractérise le lieu est sa dimension transitoire. « L’approche a pour objectif de participer à la définition, au fur et à mesure de son évolution, et de façon itérative, du sens, de la vocation, des usages ainsi que du modèle de gouvernance du projet pérenne » (Entremise, 2021).  La journée a compris de multiples ateliers portant notamment sur les processus et collectifs de recherche et les imaginaires artistiques et écologies de la cohabitation. 

Un grand merci à tous·tes nos invité·es et participant.es pour leur présence lors de l’évènement ! 

Crédits photos : Noémie Maignien, Nathalie Casemajor.

© OMEC, 2020

aller vers le haut